Cathédrale La Major

lamajor

La cathédrale de la Major se dresse sur une esplanade, un peu à l’écart du centre-ville, entre le Vieux-Port et le nouveau port de commerce, à proximité du quartier de la Joliette, du Fort Saint-Jean et du futur Musée national des civilisations de l’Europe et de la MéditerranéeSon architecture est grandiose, sa décoration intérieure, en marbre et porphyre, lui donne un aspect particulier pour un édifice religieux.

Elle a été érigée en basilique mineure par Léon XIII le 24 Janvier 1896.

Depuis le Vè siècle plusieurs édifices religieux se sont succédés à cet emplacement.

La cathédrale, dite de « la nouvelle Major » s’élève à l’ouest des vestiges de l’église romane dite de « la vieille Major ». Mais les destructions et les fondations nécessaires à l’implantation de la nouvelle cathédrale ont par ailleurs révélé l’existence d’une troisième église paléochrétienne et d’un baptistère établis sur le même site : ainsi peut-on parler des cathédrales de Sainte-Marie-Majeure dite la Major.

vue laterale major

L’actuelle église de la Major est l’ancienne cathédrale de Marseille. C’est la plus ancienne église de Marseille. Érigée à l’origine au IVè siècle, elle a été reconstruite aux XIè et XII siècles, à l’emplacement de l’ancienne cathédrale, détruite par les Sarrasins en 923. Agrandie au XVIIè siècle, elle ne présente plus qu’une seule travée. Le chœur date du XIIè siècle, l’abside de la fin du VIè.

Elle est construite en pierre rose de La Couronne sur un en croix latine. Elle est constituée d’un chœur à abside, avec absidioles et des bas-côtés. Elle est voûtée en berceau, avec une coupole octogonale sur la croisée de transept et une demi-coupole sur l’abside heptagonale. Le clocher n’a été édifié qu’au XIVe siècle. Entre le XVe et le XVIIIe siècle, une travée est rajoutée, avec une travée transversale sur la face nord.

Le décor de l’ancienne cathédrale est composé essentiellement de l’autel de saint Lazare, (XVe siècle), en marbre de Carrare sculpté de 1475 à 1481 par Franjo Vranjanin (Francesco Laurana), sculpteur croate de l’école italienne. Il est situé dans le croisillon nord du transept, qui présente une arcature jumelée de style Renaissance, une des premières manifestations de ce mouvement en France. Dans la chapelle Saint-Sérénus, on trouve, outre l’autel-reliquaire de Saint-Sérénus en marbre (XIIIe siècle), un bas-relief en faïence d’une déposition de croix signé par l’atelier du sculpteur italien Luca Della Robbia (fin XVe-début XVIe siècle).

facade catuedrale major

Elle a été déclassée en église paroissiale lors de la construction de la nouvelle cathédrale dans les années 1850, et est restée affectée au culte jusque dans les années 1950.

Sainte-Marie-Majeure (souvent appelée « la Major ») est la seule cathédrale édifiée en France au XIXe siècle. Construite entre 1852 et 1893. Ses dimensions sont comparables à celle de la basilique Saint-Pierre de Rome, et peut accueillir 3 000 personnes.

Bonaparte en posa la première pierre le 26 septembre 1852. Ses architectes successifs accordèrent une large part à l’historicisme. Avec son appareillage de pierres alternativement vertes et blanches, cet édifice d’inspiration byzantine mélange des éléments romans et gothiques.

Le plan en croix latine a été conçu par Léon Vaudoyer dans le style romano-byzantin déjà expérimenté à Notre-Dame de la Garde.

La construction aura duré 40 ans et  les revêtements prévus pour les voûtes et les coupoles n’ont pas tous été achevés.

Les matériaux utilisés pour la construction de cette cathédrale de style byzantin sont très variés : pierre verte de Florence, marbre blanc de Carrare, pierres de Calissane et du Gard, onyx d’Italie et de Tunisie, mosaïques de Venise.

Plusieurs architecte se sont succédés pour l’édification de la major : Léon Vaudoyer jusqu’en 1872,  Jacques Henri Esperandieu, jusqu’en 1874 et enfin Henri Antoine Révoil qui achèvera la construction.

Il remettra les clés de la cathédrale à Mgr Jean-Louis Robert le 30 novembre 1893. Celle-ci sera érigée en basilique mineure le 24 janvier 1896 par le pape Léon XIII, et consacrée le 6 mai 1897.

Les dimensions de la Major sont impressionnantes : 142 mètres de long, les tours du portique font 60 mètres de haut, la nef s’élève à 20 mètres, la coupole centrale culmine à 70 mètres pour un diamètre de 17,70 mètres, ce qui la classe parmi les plus grandes cathédrales du monde.

Sous les arcades, on peut voir sept statues qui représentent Le Christ au centre entouré des apôtres Pierre Paul et Lazare – premier évêque de Marseille – et ses compagnons (sa sœur Marthe, Maximin, Marie-Madeleine).

statues la major

Sur le parvis s’élève on trouve la statue de Monseigneur de Belsunce, qui s’illustra durant la grande épidémie de peste que connut la France en 1720:

Monseigneur Belsunce

Le tympan, surmontant la triple arcature de l’archivolte, porte une rosace en son centre accompagnée de la stylisation, en mosaïque, des cités de Jérusalem et de Bethléem. Aux tympans des portes sont sculptés en marbre, au centre : Le couronnement de la Vierge par Guillaume ; à l’est : Le symbole de la Résurrection ; à l’ouest, L’agneau mystique et La fontaine de vie par Brémond.

Tous les parties de la Major sont dignes d’intêret : la Nef constituée de trois grandes travées, le Transept long de 50 mètres, les sanctuaires avec son autel en marbre de carrare ou encore le déambulatoire et ses 6 chapelles absidiales.

La Major a été classée monument historique le 9 août 1906.

Mariage à La Major

Il est bien sûr possible de se marier à la Major. En plus, la mairie est de l’autre côté de la route

mariage la major

Procession du 15 août

Le 15 août est marqué par une procession, la procession de la vierge dorée, qui fait un tour du panier portée par des hommes. Chapelets et messages y sont accrochés, et les enfants lui sont présentés

Première communion

Ils sont beaux nos premiers communiants, avec leur aubes immaculées ! La Major offre chaque année ce spectacle dont j’ai été acteur il y a maintenant presque 20 ans.

commentaires

  1. […] événements et expositions sont organisés. La promenade se termine par la découverte de la Cathédrale de la Major située entre le Vieux-Port et le nouveau port de commerce. Le bon plan des beaux jours si vous […]

  2. […] outre, nous voulons voir le parc Longchamp, la cathédrale de la major, la porte d’aix (comme l’arc de triomphe) et les escaliers de la gare de st […]

  3. […] If you’re into those big, European churches, visit Notre Dame de la Garde or Cathédrale de la Major. […]

  4. […] If you’re into those big, European churches, visit Notre Dame de laGarde or Cath édrale de la Major. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *