Actualité

Julien Carillo a presque écopé de la peine maximum pour le meurtre de la petite Madison.

30 ans de réclusion dont 18 de spureté : voilà à combien le tribunal de la cour d’assise des Bouches du Rhône a estimé la vie de la petite Madison, enlevée puis étouffée par Carrillo. Le meurtrier échappe ainsi à la perpuité, peine pourtant requise contre lui.

Stéphane Castel, le père de la petite, en avait pour sa part gros sur le coeur : il lance à Carrillo un “Je te crèverai, fils de pute! Écoute-moi, t’es déjà mort! Tu vas mourir’ ” alors que ce dernier quittait le tribunal. Et on le comprend.
Au delà de la peine inférieure à ce qui était attendu, c’est surtout le manque d’explications qui laisse un vide. Nous souhaitons bon courage à la famille de Madison pour avancer dans la vie. Malgré tout.


commentaires

  1. totara iti affirme: mai 3, 2008 at 9:09

    INADMISSIBLE

    Pédophiles, dealers, violeurs => méthode chinoise

    Et le père a raison, il est jeune et dans 15 ans il sera encore en forme pour faire ce que la jUSTICE n’a pas eu le courage de faire.

    Peut être serait il temps de se pencher sur LES DROITS DES VICTIMES qui supplanteraient les droits de l’homme dans ces cas précis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.