OM

L’OM reçoit le Shakhtar Donetsk pour une place en demi finale de la Coupe de l’UEFA. Les olympiens doivent remonter 2 buts pour aller en prolongation, et gagner avec 3 buts d’écart (ou plus) pour se qualifier. Toute autre résultat nous éliminerait de la coupe de l’UEFA.

Mais l’équipe a le moral et sort d’une phase de 7 riche en buts (2.3 par match) et un large succès au vélodrome 4 – 1 contre Grenoble Dimanche. Tout est jouable.

En cas de qualification, l’OM affronterait Kiev, vainqueur du PSG 3 – 0

Les 11 de départ

OM : Mandanda C. Kaboré R. Civelli V. Hilton da Silva T. Taiwo B. Koné L. Cana M. Valbuena B. Cheyrou H. Ben Arfa M. Niang

Shakhtar : A. Pyatov D. Srna O. Kucher D. Chygrynskiy R. Rat I. Ilsinho I. Duljaj R. Jadson T. Hubschman Fernandinho L. Adriano

Début du match à 20h45, en direct sur Tout Marseille.

0′ : le Shakhtar lance le match

5′ : très bonne entame de match de l’OM qui monopolise le ballon. Taiwo, Ben Arfa et Valbuena combinent bien

12′ : superbe pouvement de Cheyrou qui fait une sorte de Drogbade, sa frappe est au dessus, comme celle de Cana un peu plus tôt. L’OM est bien en place

18′ : frappe enroulée de Koné de l’angle de la surface : une nouvelle fois on ne trouve pas le cadre, c’est tout ce qu’il nous manque

20′ : Cana prend un jaune pour un tacle en retard

22′ : Cheyrou récupère un nombre impressionnant de ballons. Mais la double ligne de défense est dure à passer

30′ : 0 – 1 frappe con qui trompe Mandanda pourtant collé à son poteau. Fernandinho frappe en tombant et ça rentre. Il faut maintenant en mettre 4

32′ : l’OM est maintenant en mode 100% attaque. Taïwo manque une tête de peu

44′ : 1 – 1 : à force de pousser, l’OM arrive à décaler Kaboré seul à droite. Il pique au second pour Ben Arfa qui met la tête. Le goal repousse mais sur l’attaquant qui la met au fond

47′ : Taiwo séché devant la surface, l’arbitre ne bouge pas … quel arbitrage de merde. Le nigérian reste de longues minutes au sol et sort en boitant

Quelle tristesse en ce début de match : 12 frappes non cadrées pour nous, et une seule occasion au fond, mais pour les ukrainiens. Comme à l’aller en fait.

Il reste une mi-temps qu’il faudra gagner 3-0 ou plus … et en espérant que Taïwo sera opérationnel. Kaboré a beaucoup d’espace à droite mais n’est arrivé à trouver la bonne solution que sur sa passe décisive.

Les petits Valbuena et Koné courent beaucoup sans trop d’efficacité. La véritable plaque tournant de l’OM est Cheyrou.

Il faut soit insister par les côtés soit cadrer les frappes de loin. La solution intermédiaire ne marche pas, mais elle est trop souvent choisie.

Gerets devraient donner les bons conseils durant cette mi-temps. Bonnart nous manque

45′ : Zenden rentre à la place de Taïwo. On devrait avoir de bons centres

49′ : ratage de Koné sur un bon centre de Kaboré. Cela fait trop. Il faut marquer très tôt sinon c’est mort

52′ : nouveau super centre de Kaboré pour Cheyrou au second, il frappe trop croisé et ça passe à 5 centimètres …. on est NOIR

60′ : bon cette fois c’est sur nous avons été maraboutés … rien n’est cadré. Pluie d’occasion mais pas d’inspiration. Koné semble en peu en rade et devrait sortir pour Samassa, ou alors un des centraux, mais il faut du poids pour fixer les défenseurs

65′ : C’est Valbuena qui sort pour Samassa

68′ : jaune pour CHeyrou qui loupera le prochain match

76′ : au tour de Samassa de louper le but sur un centre parfait … il ne reste plus que 15 minutes et les carottes sont précuites

77′ : but refusé pour Samassa pour une pseudo charge sur le goal qui la rentre tout seul …. naze

81′ : on s’est bien fait endormir par le Shakhtar. On joue en retrait et les Ben Arfa et autres ne passent pas … on s’est tiré une grenade dans le pied tout seuls

84′ : jaune pour Niang qui stoppe une contre attaque de manière illicite

91′ : 1 – 2 un contre amène le but d’Adriano, triste conclusion de cette soirée

Que la soirée a été dure, 30 occasions pour 5 ou 6 cadrées, un Shakhtar qui a tout sauf volé sa qualification. L’OM n’avait finalement pas la carrure pour ce match.

Difficile de jouer contre un mur, mais on pouvait au moins attendre la victoire.

Koné a été transparent tout du long, Cheyrou, Kaboré, Taïwo, Cana et Ben Arfa ont tenu leur rang. Les autres … plus l’erreur de Mandanda … trop de choses à revoir.

Ont va pouvoir se concentrer sur le championnat, et c’est la seule bonne nouvelle de la soirée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.