Actualité

Les jours passent et se ressemblent pour Santos Mirasierra. A peine libéré, il a reçu une lettre de menaces rédigée en Espagnol.

La lettre lui promet un coup de couteau dans les reins à Miramas ou à Marseille …

C’st désolant de voir autant de bêtises, et les Mirasierra ont décidé de porter plainte


commentaires

  1. ‘tain que fait l’UEFA, il faut les sanctionner ces cons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.