Actualité

sitegratuit

Nouvelle mode (comprendre qui s’accélère) chez les commerciaux aux dents longues : la mise à disposition de site gratuitement pour en fait vendre une prestation au mois sur une (très) longue durée.

C’est l’amère expérience de commerçantes de Vaison rencontrées par La Provence. Elles ont eu un site gratuit, mais qui va quand même leur coûter 60 mensualités à 200 € soit un beau petit site à … 12 000 € !

Une rente (pour le vendeur) avec une technique simple : on vous présente un premier devis dans les 10 000 €, mais comme vous êtes sympa, la mise en place et le graphisme sont offerts.

Et en plus vous aurez droit (en fonction des cas) à une ou deux mises à jour par an.

Vous n’avez en fait plus qu’à vous acquitter des frais d’hébergement, et là ça fait mal !

Il faut donc vous méfier de ces offres, la grande majorité sont des arnaques et n’offrent aucunes garanties.

Voici le minimum que vous devez exiger:

– que le nom de domaine soit à votre nom, ou a celui de votre entreprise. Le plus sûre reste de l’acheter vous même
– que vous soyez la seule personne habilitée à transférer ce nom
– que le prestataire s’engage sur la qualité de l’hébergement du site

Vous pourrez ainsi parer à toute éventualité : défaillance du prestataire et/ou de son hébergeur, service insuffisant …

Combien d’entreprises ont du refaire toute leur documentation et ont perdu les référencement sur les moteurs de recherche car elles n’arrivaient pas à récupérer leur nom de domaine ? Elles sont nombreuses dans la région, et ont en commun d’avoir fait confiance à des sociétés peu recommandables.

Dernier point à prendre en compte : si vous vous engagez sur une période longue, pensez que votre site sera peut être largement dépassé (au niveau technique ou de son référencement sur internet) dans 2 ou 3 ans. Et dans le cas des pauvres Vaisonnaises, c’est 5 ans …

Si vous besoin de conseils, laisse nous un commentaire, nous vous recommanderons des valeurs sûres de la région qui répondrons à vos besoins réels.


commentaires

  1. Je pense qu’il serait intéressant de découvrir les auteurs de ces pratiques afin de les dénoncer sur blogs/sites de chacun, ce genre de pratique doit cesser, c’est une honte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.