OM

En arrivant au stade pour voir OM Manchester, on s’attendait à assister à un match engagé des olympiens, et des anglais opportunistes et incisifs sur les contres, portés par des supporters venus en nombre au stade.

Depuis le matin, les anglais étaient en effet très présents et bruyants autour du Vieux Port et de la place aux huiles. On prévoyait donc beaucoup de bruits durant le match, il n’en fut rien. A part un supporter qui a escaladé les grillages de séparation à poil, pas un bruit, 2 ou 3 vagues débuts de chants. Et rien de plus.

Côté ballon, même en faisant preuve de mauvaise foi ou d’optimisme, nous n’avons pas été impressionnés par le niveau de jeu, d’un côté comme de l’autre. Si la défense centrale a été à la hauteur, avec un Mandanda efficace sur ses quelques interventions, le jeu olympien était très défensif. Brandao seul en pointe avait toutes les peines du monde à trouver ou a faire des relais, Lucho n’avait que peu de solutions et les latéraux ne faisaient que de timides montées. Ajoutons à cela pas mal de déchets et un cruel manque de lucidité et l’on obtient un match assez mou.

OK nous avons eu quelques occasions franches, dont le plus évidente est en vidéo ci dessous. Brandao, comme à de trop nombreuses reprises, se trouvait derrière le défenseur. Impossible d’espérer choper la balle au passage, sauf à se mettre hors jeu.

On attendait plus. Pas évident lorsqu’il manque un Valbuena virevoltant ou un Gignac qui sait faire la différence, le tout contre un Manchester qui voulait juste ne pas perdre ce match.

Dommage pour le spectacle, mais ce match de Gala aura tout de même eu un mérite principal : celui de laisser un mince espoir pour le match retour. Il faudra leur rentrer dedans et tenter de marquer, ce qui est loin d’être évident lorsque l’on regarde la copie rendue par les olympiens ce soir.

Nous avons tout de même passé une bonne soirée avec les copains, le temps a finalement été clément. Le seul point négatif niveau ambiance reste l’interminable fouille à l’entrée du stade et, aux dires d’un stadier, la double billetterie pour ce match : le stade était plus que plein avec pas mal de monde dans les escaliers … incompréhensible !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *